6
Mar

Attention, vous êtes plus « datariche » que vous ne le croyez!

De nombreuses organisations, petites ou grandes, se questionnent souvent sur la pertinence de développer leurs compétences en matière de données. Trop complexe pour certains, trop exigeant pour d’autres, la vérité se cache quelque part entre les deux. Car, dans les faits, si vous êtes en affaires, si vous générez des transactions, si vous gérez des relations clients ou, pour faire plus court, si vous existez, sachez que vous êtes sans doute « datariche » sans même le savoir! 

Avec les données, vous avez l’occasion de faire beaucoup de choses. Comprendre un comportement, optimiser vos prix, revoir vos activités pertinentes (ou non pertinentes), définir un nouveau créneau ou tout simplement porter un regard rigoureux sur vos affaires : tout cela est possible et ce n’est qu’un début. 

Toute organisation génère des données. Il est donc important de bien gérer cet actif. D’ailleurs, qu’on se le dise, les CIO (chief information officers) cohabitent de mieux en mieux avec les responsables des finances. Après tout, l’information constitue un actif de grande valeur. L’analyse de données, précédée d’une vision et, surtout, d’une stratégie de développement, permet de donner du sens à nos actions et d’avoir un véritable impact. Évidemment, cela ne se fait pas en criant « data ». Il s’agit du fruit d’un travail patient et rigoureux, qui demande une analyse approfondie. Alors, quand vient le temps de se pencher sur ces données, il faut savoir faire preuve de jugement et comprendre l’environnement éthique et légal dans lequel on évolue. N’oubliez pas : nul ne peut ignorer la loi! 

Il y a 20 ou 30 ans, une disquette pouvait contenir toute votre base de données clients et la meilleure façon, ou presque, de la protéger était de l’enfouir dans son coffre-fort. Aujourd’hui, le défi de la gestion éthique des données est immense. L’équivalent moderne de la disquette contient beaucoup plus : les noms, prénoms, coordonnées, transactions, prix, profits, etc. Avec l’analytique, l’intelligence artificielle et l’Internet des objets sont donc à prendre au sérieux. 

Le 20 mars prochain, Dominic Jaar animera un panel ayant pour titre Les données, l’éthique et la loi. Ce nouveau triumvirat fera l’objet d’un échange animé par ce leader national et expert de l’intersection entre les données et la loi, du département Clients et Marchés — Services Conseils de KPMG. Datavore vous permettra donc d’examiner ainsi que de maintenir la valeur de cet actif et, au final, de faire en sorte que vous demeuriez, véritablement… « datariche ». 

Partager ce contenu

Facebooktwitterlinkedinmail