15
Mar

Bière, Pop-Tarts et ouragans : la troublante découverte de Walmart

L’entreprise Walmart, géant du commerce de détail américain, a intégré l’analytique parmi ses pratiques d’affaires il y a bien longtemps. De la chaîne logistique à l’analyse des comportements en magasin, l’entreprise de Bentonville, en Arkansas, a su faire bon usage de ses équipements informatiques considérés, il n’y a pas si longtemps, comme le deuxième ordinateur le plus puissant au monde après celui du Pentagone. Cependant, rien n’est plus révélateur que la découverte de l’étrange relation entre la bière, les Pop-Tarts et… les ouragans.

Dès 2004, Walmart s’est penchée sur les données météorologiques pour prédire la demande de certains produits. Parmi 460 térabits de données, des données qui représentaient alors plus de deux fois la taille d’Internet, une vérité était bien cachée. Quand un ouragan approche une côte américaine, les consommateurs se tournent comme jamais auparavant vers les Pop-tarts à la fraise. Les ventes pourraient même, selon le New York Times, augmenter de sept fois la normale lorsque la tempête s’approche. En haut du palmarès figure également la bière qui, aux dernières nouvelles, n’est pas particulièrement réputée pour être la meilleure boisson pour accompagner un Pop-tarts. Évidemment, les autres aliments prêt-à-manger, l’eau embouteillée, les piles et le pain sont parmi les articles les plus populaires, mais le choix des Pop-Tarts et de la bière a de quoi surprendre. La pâtisserie sucrée n’apparaît dans aucun guide, mais son format et sa durée de vie surpassent bien des produits disponibles sur les tablettes. La bière tablette, en cas de panne d’électricité, compte beaucoup moins d’adeptes mais, peu importe que ce choix puisse sembler contre-intuitif, il est bien réel. Même sans causalité évidente, la corrélation n’est pas remise en doute.

A posteriori, on peut comprendre, un peu, la raison derrière ce choix des consommateurs. En revanche, ce qui est intéressant, c’est que Walmart ne le savait pas avant d’établir la corrélation entre ses ventes et la météo liée aux ouragans. Ce qui, vu du regard d’un associé en magasin n’était peut-être qu’une soudaine envie, était, dans les faits, un comportement répété partout sur le territoire et pourtant invisible à l’œil nu d’un directeur de magasin. Pire, Walmart a réalisé que ses magasins étaient souvent en rupture de stock et qu’il lui fallait augmenter son offre pour satisfaire la demande. L’entreprise qui a horreur de se retrouver avec un trop grand stock d’invendus a donc adapté ses livraisons pour saisir cette occasion d’affaires.

Avec ces informations en main, que fait Walmart de nos jours ? Vous vous en doutez bien… elle surveille la météo et lorsque la saison des ouragans approche, elle est sur le qui-vive pour diriger des cargaisons de Pop-Tarts et de bière vers ses magasins de prédilection. Walmart fait bon usage de ses données.

Vous souhaitez prédire le nombre de caisses devant être ouvertes ? Regardez vos données. Vous souhaitez faire un inventaire en quelques minutes ? Exigez de vos fournisseurs des puces RFID… pour générer des données. Vous souhaitez réorganiser votre entrepôt en fonction des livraisons ? Regardez donc les données sur la ponctualité de vos fournisseurs.

L’analyse prédictive n’est pas limitée au commerce de détail. De nombreux secteurs, notamment les ressources humaines, peuvent aussi fournir des exemples inspirants. En plus de donner une longueur d’avance sur ses concurrents, l’analyse prédictive permet bien souvent, comme dans le cas de Walmart, d’engranger des profits bien réels.

Pour saisir ces occasions, il faut savoir compter sur les bons professionnels sachant utiliser les bons outils. Datavore présente, année après année, des conférences et des rencontres inspirantes pour trouver de nouveaux usages… Parce que dans vos milliards de données se cache peut-être une découverte comme celle des Pop-Tarts et de la bière !

Partager ce contenu

Facebooktwitterlinkedinmail